Les fleurs du lien père et mère

Les fleurs de Californie

La fleur du lien paternel

Nemophila 2018 3 255719249 1024x683

Nemophila Blues

Cette fleur exprime un sentiment d’avoir été rejeté ou abandonné par la sphère paternelle. Manque de confiance en soi chez l’enfant, on est en permanence sur la défensive donc on a du mal à communiquer.

Pour tous ceux qui ont souffert de l’absence du père, que ce soit physiquement ou émotionnellement.

On la conseille aussi quand le père a été violent et dans tous les cas de maltraitance.

Particulièrement adaptée aux enfants orphelins ou en internat contre leur gré.

Quand le patient ressent le monde environnant comme un endroit peu sûr et dont il se méfie. Cela le rend agressif, hostile, cynique, et il se cuirasse pour se protéger.

Pour les personnes qui semblent insensibles mais qui en réalité s’isolent pour se protéger émotionnellement mais peuvent aller jusqu’à des conduites anti-sociales.

Pour tous ceux qui limitent au maximum leurs contacts avec les autres.

Cette essence redonne une sorte de confiance enfantine et immédiate avec l’entourage. On la recommande à ceux qui ont des problèmes avec l’autorité.

On peut la compléter avec Mariposa Lily et elle permet d’améliorer la relation avec les deux parents, vivants ou morts.

La fleur du lien maternel

Qualités exprimées : conscience maternelle tendre, féminine et protectrice ; lien entre la mère et l’enfant, guérison de l’enfant intérieur.

Profil dysfonctionnel : aliénation à l‘égard de la mère ou de la maternité, sentiments d’avoir été abandonné ou maltraité dans son enfance.

 Cette essence s’adresse à ceux et celles qui ont souffert de leurs relations à la mère dans l’enfance, que ce soit par abandon, mauvais traitements, indifférence ou surprotection, ou appartenance à une famille trop nombreuse ou dans laquelle la mère était surmenée et peu disponible. Pour les enfants mal aimés, qu’ils en soient conscients ou non. Pour les enfants de couples divorcés ou adoptés.

Pour ceux qui n’ont pas de modèle féminin positif. Chez l’homme cela peut prendre la forme du rejet ou de l’hostilité envers les femmes, du machisme. Chez la femme cela peut entraîner des difficultés avec la fonction maternelle en général. Chez les adolescents, elle améliore la relation avec la mère mais aussi avec d’autres figures féminines.

Dans les cas d’anorexie ou de boulimie.

Pour les mères en situation traumatiques avec des enfants psychotiques, notamment les autistes. Elle redonne la réceptivité à la tendresse, à l’amour, à la sensibilité.

Ajouter un commentaire