L'humanité : l'accomplissement du papillon

16d630a72668f8a17cab5735578f5749

Il arrive à un moment où se battre ne sert plus à rien, juste à se disperser et affaiblir notre énergie. Alors, la seule façon d'avancer est de poser les armes et de se laisser porter par le courant, observer, analyser et se recueillir en son for intérieur, en son cœur.

Il nous arrive de nous sentir à bout, au bout de nous-même, au bout de ce que l’on pouvait apporter. Impuissant, las, nous posons un genou à terre et nous attendons. Naturellement, nous nous recueillons en nous-même, dans une grande introspection.

Telle la chenille se repliant dans son cocon, nous entamons notre grande transmutation.

Nous contemplons alors en nous-même ce que nous sommes, nos choix, nos erreurs, nos blessures, nos guérisons, notre maturation, notre évolution, le long chemin que nous avons parcouru de vie en vie... nous transcendons, nous transmutons, nous guérisons, nous libérons. Nous conservons en nous le meilleur de nous-même et nous avançons ainsi vers un nouveau cycle de vie.

L'humanité est arrivée à son point d'introspection.

L'achèvement d'un cycle pour entamer un nouveau.

Un nouveau cycle, une nouvelle conscience collective.

La conscience de l'humanité se réveille et se révèle mais comme toute transformation elle sera violente.

Luttant pour exister, luttant pour subsister, luttant pour demeurer jusqu'à ce qu'elle comprenne qu'il ne sert plus à rien de lutter.

On ne peut lutter contre la vie elle-même, l'évolution naturelle et la lumière.

Transcendons alors ce qui doit changer. Retirons ce qui ne peut subsister. Transformons ce qui n’a pas fonctionné. Evoluons en laissant partir le passé.

On ne peut résister à ce qui ne dépend pas de notre volonté. On ne peut continuer de se battre pour quelque chose qui n’a plus d’avenir. On peut simplement avancer en acceptant les transformations de la vie.

L’humanité va continuer de se diviser, de se disperser, de lutter jusqu’à ce qu’elle comprenne qu’elle ne peut plus continuer de fonctionner ainsi.

Une partie de l’humanité acceptera d’être mise en lumière et d’ascensionner avec la terre, mais l’autre partie ne l’acceptera pas et résistera jusqu’à ce que la vie elle-même décide de l’arrêter.

Un seul chemin est possible, celui de la vie et de l’évolution. L’ancien monde est déjà vaincu, alors cessons de lutter pour le conserver et avançons en toute conscience vers l’accomplissement du Papillon.

Avançons en toute confiance car la lumière œuvre en toute conscience.

Avec tout mon Amour

Mina Natèh

 


 

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam